Par Arnaud du Plessis - Gérant actions thématiques spécialisé sur l’or et les ressources naturelles chez CPR AM

La montée en flèche de la volatilité des marchés a eu raison du pessimisme sur le marché de l'or dont les cours sont repassés au-dessus de la zone des $1200/oz. Après un plus haut touché à $1243/oz, niveau de juillet dernier, l'once d'or a reperdu un peu de terrain pour terminer octobre à $1215/oz alors que les marchés globaux reprenaient quelques couleurs, après un des pires mois depuis 10 ans.

Source : Bloomberg

 

En ces temps troublés, l'or s'est notablement décorrélé des autres classes d'actifs. Vecteur de diversification par excellence, cela n'est pas la moindre de ses vertus, dans un environnement où peu d'actifs offrent aux investisseurs un réel refuge. Le coefficient de corrélation de l'or par rapport au MSCI World (hebdomadaire 52 semaines), aujourd'hui de 0.17 pour une moyenne de 0.10 sur les 20 dernières années, l'illustre bien.

 

 

Coefficient de corrélation (Hebdomadaire - 52 semaines) des cours de l'or et du MSCI World - 20 ans

 

Source : Bloomberg

 

La résistance du métal jaune a été d'autant plus remarquable qu'en dehors de la nervosité des marchés, l'ensemble de ses « moteurs » étaient plutôt mal orientés. Pas de répit pour le dollar, au plus haut depuis juin 2017 (Dollar Index), bénéficiant à la fois de l'enlisement de la guerre commerciale sino-américaine, de l'affaiblissement de l'euro avec la problématique italienne et du sterling avec l'impasse du Brexit.

En dehors d'une crise financière majeure, et un dollar vu comme une valeur refuge, une accélération des cours de l'or au-delà de la zone des $1235/1245/oz sera difficile sans un affaiblissement du billet vert. Et d'autant moins que les taux d'intérêt réels US continuent de se tendre, en l'absence d'accélération de l'inflation. La perception par les marchés d'un infléchissement de la politique monétaire US, associée à la normalisation à venir de celle menée par la BCE pourrait changer la donne

 

Cliquez ICI pour lire la suite de l'article